Sélection de la langue

Lire notre blogue

L’embauche au SNC : comment s’y prend-on dans un modèle d’entreprise en démarrage?

Notre manière de faire du recrutement et de renforcer l’effectif d’une équipe de services numériques qui se met immédiatement au travail et qui aide à relever les défis liés aux services dans l’ensemble du gouvernement suscite beaucoup d’intérêt. Voilà pourquoi je suis ravie de bloguer sur les pratiques d’embauche au SNC.

Nous recrutons des talents dans la fonction publique et ailleurs à la plus grande échelle qui soit : mondiale, nationale et locale. Nous voulons réunir les meilleures personnes, qui sont très compétentes et motivées par la mission, soit de faire un travail qui aura des répercussions positives.

Nous embauchons dans plusieurs domaines, en tâchant avant tout de recruter des technologues qui travaillent dans un environnement ouvert. À l’heure actuelle, nous cherchons à constituer huit équipes de projet multidisciplinaires comprenant des gestionnaires de produit, des développeurs, des scientifiques de données et des concepteurs de services. Pour en savoir plus sur le recrutement au SNC, consultez la page Travaillez avec nous, qui a été remaniée. Fidèles à notre principe, soit recruter des personnes de talent pour faire des « tours de garde », nous embauchons des personnes pour des projets précis et pas nécessairement pour une carrière dans la fonction publique fédérale. Autrement dit, notre processus de dotation est différent de la méthode traditionnelle d’embauche massive. Nous recrutons en continu, et nous avons des équipes spécialisées qui sont chargées de faire une présélection des candidats, de les interviewer et de les évaluer.

Parce qu’il est important que nous puissions embaucher « juste à temps », nous avons recours aux divers mécanismes de dotation offerts dans la fonction publique. En étroite collaboration avec nos partenaires des RH, nous avons embauché une trentaine de personnes depuis notre création en juillet dernier, notamment grâce à des nominations pour des périodes déterminées et à des postes occasionnels, à des détachements, à l’embauche d’étudiants et dans le cadre du programme Échanges Canada. D’ici au printemps prochain, nous devrions avoir engagé au moins 50 personnes.

Voici un résumé des diverses méthodes de dotation que nous employons :

Embauche occasionnelle – C’est la manière la plus rapide de pourvoir des postes dans notre équipe et une excellente façon de déterminer si une personne convient au SNC (et réciproquement). L’embauche occasionnelle offre une possibilité d’emploi pendant tout au plus 90 jours ouvrables (un peu plus de quatre mois).

Embauche pour une période déterminée – Nous avons recours à l’embauche pour une période déterminée pour une plus longue période d’emploi. Nous engageons des employés pour une période déterminée d’un an ou plus, selon le poste à pourvoir. Un poste pour une période déterminée s’accompagne d’avantages sociaux, comme une pension, l’assurance dentaire et l’assurance maladie.

Un grand nombre des personnes que nous avons embauchées au départ étaient des employés occasionnels qui ont ensuite été nommés pour une période déterminée.

Détachement – C’est de cette manière que nous embauchons des personnes qui travaillent déjà au gouvernement. Un détachement nous permet d’« emprunter » un fonctionnaire pendant un certain temps, soit de quelques mois à un an ou plus. Cette personne demeure toujours à l’emploi de son ministère d’attache et finit par réintégrer son poste d’origine. Pendant son travail pour le SNC, nous lui versons son salaire et nous payons ses autres dépenses, comme les frais de formation et de voyage.

Échange – Le programme Échanges Canada est une excellente façon d’engager des personnes de talent des secteurs privé, public et à but non lucratif et il fonctionne pratiquement de la même manière qu’un détachement. Tout comme pour un détachement, la personne demeure à l’emploi de son organisation d’attache et elle est détachée au SNC. Nous lui versons un salaire et des avantages sociaux équivalents à ceux de son organisation d’attache.

Nous espérons pouvoir conclure des échanges pour combler toutes sortes de besoins, puisque c’est une excellente manière de mobiliser les talents, de renforcer les capacités grâce à des affectations temporaires, d’enrichir des emplois et d’échanger des compétences.

Si vous êtes intéressé à en savoir plus sur la façon dont le SNC utilise le programme Échanges Canada pour renforcer ses capacités, consultez le [billet de John Millons] (https://numerique.canada.ca/2018/04/19/notre-partenariat-avec-code-for-canada/, qui met en vedette notre partenariat avec Code for Canada.

Étudiants – Le SNC a déjà profité des services d’étudiants grâce aux programmes de stage et d’alternance travail-études ainsi que par l’entremise du Programme fédéral d’expérience de travail étudiant (PFETE).

Il y a beaucoup de choses à dire et à partager. Nous ne manquerons pas de poursuivre la conversation à mesure que nous recruterons plus de personnes de talent dans une foule de disciplines, en utilisant une approche polyvalente pour bâtir le SNC de la meilleure manière qui soit.

Avez-vous des questions à poser ou des commentaires à faire sur nos pratiques de recrutement? À votre avis, quels genres de méthodes de recrutement et de dotation fonctionnent bien? Existe-t-il d’autres manières ingénieuses de faire du recrutement et d’embaucher dans la fonction publique? Faites-nous-en part.