Sélection de la langue

Blogue

Utilisez les outils dont vous avez besoin pour faire du bon travail

Nous avons déjà blogué sur l’importance des tests automatisés, de l’intégration continue, et certains de nos premiers choix de plateformes technologiques. Afin d’adopter des pratiques numériques modernes, il est également important d’avoir les outils – à la fois les appareils et les logiciels – qui rendent cela possible.

Au SNC, la majeure partie de notre équipe utilise des MacBooks, ce qui nous donne accès à une vaste gamme d’outils de développement et de conception. Certains de nos développeurs utilisent des ordinateurs portatifs autres que Mac comportant divers systèmes d’exploitation Linux. Dans un environnement de TI du gouvernement où la normalisation est habituellement la principale préoccupation, c’est un peu inhabituel.

L’utilisation des meilleurs outils disponibles pour le travail est un élément clé de la création et de l’habilitation d’une équipe numérique de grande capacité. Notre nouveau dirigeant principal, Aaron Snow, a dirigé auparavant 18F, l’une des principales organisations de services numériques du gouvernement américain. On lui demandait souvent pourquoi 18F achetait des MacBooks, et il répondait : parce que l’équipe l’a demandé.

Depuis le lancement du SNC, nous avons adopté la même approche, c’est-à-dire que nous demandons aux membres de l’équipe de quels outils ils ont besoin pour faire un travail optimal, puis nous trouvons une façon de les obtenir. En faisant confiance aux membres de l’équipe pour choisir leurs propres outils, on optimise leur façon de travailler.

Quels sont les obstacles habituels?

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le personnel des contrats et de la TI de notre ministère d’attache pendant que nous déployions des appareils non standard pour nos concepteurs et développeurs. Les exigences en matière de passation de marchés et d’achat sont souvent citées comme un obstacle à l’acquisition d’appareils tels que MacBook – mais il s’avère qu’ils peuvent être achetés par l’entremise des listes de l’inventaire national des Offres à commandes. Il peut souvent être long de naviguer dans ces processus, mais nos collègues des Services ministériels du SCT chargés de la passation des marchés ont vraiment aidé à y parvenir.

Les considérations de sécurité constituent l’autre obstacle fréquent à l’utilisation d’appareils non standard. À l’heure actuelle, nos MacBooks sont utilisés pour le « non classifié » seulement. Toutefois, comme le fait remarquer l’équipe de la cybersécurité de la Direction du dirigeant principal de l’information, ce n’est pas un obstacle à l’élaboration de logiciels conçus pour les données protégées. Tout le code source que nous élaborons est libre et rendu public sur GitHub. Nous utilisons nos MacBooks sur un réseau externe (par l’entremise des services LIAS et GC-WIFI de Services partagés Canada) et nous continuons d’utiliser des appareils standard pour toutes les données protégées. Notre prochain objectif est de travailler avec nos partenaires pour évaluer et autoriser nos MacBooks à traiter les renseignements protégés.

Certains ministères expérimentent des environnements bureautiques à distance pour leurs équipes de développement, afin d’éloigner le travail de développement des données gouvernementales plus sensibles. Nous avons choisi d’optimiser l’endroit où nos développeurs passent la plus grande partie de leur temps. Il est important de pouvoir développer des logiciels localement, surtout lorsqu’on travaille sur des connexions réseau lentes ou intermittentes.

Quels sont les avantages?

Pour citer nos homologues britanniques, le fait de pouvoir fournir aux fonctionnaires des technologies « au moins aussi bonnes que celles que les gens ont à la maison » est un élément important tous être en mesure de devenir des professionnels du numérique moderne. La concurrence est particulièrement féroce pour le développement de logiciels et les talents en conception. Les développeurs et les concepteurs ont beaucoup d’options d’emploi, et l’un des éléments clés du mandat du SNC est de rendre le gouvernement du Canada un lieu de travail attrayant pour les professionnels du numérique. En tant que ministères qui cherchent à mettre en place de meilleurs services numériques, nous devons tous être en mesure d’offrir des outils modernes pour réussir à recruter du personnel talentueux.

Les appareils que nous utilisons – MacBooks et divers ordinateurs portables Linux – permettent à nos développeurs d’accéder à un riche éventail d’outils de développement basés sur les lignes de commande Unix et Linux. Ils soutiennent notre écosystème d’outils d’intégration continue, ce qui facilite la mise à l’essai locale de systèmes logiciels dans des environnements identiques aux plateformes en nuage où ils seront déployés.

Les ordinateurs Apple sont les appareils de choix pour la plupart des concepteurs, dans toute une gamme de spécialisations allant de la conception graphique et de l’illustration à la conception d’interactions et à la recherche utilisateurs. Notre équipe de conception utilise beaucoup Sketch, avec Adobe Creative Cloud et d’autres outils interactifs. La gamme de logiciels créatifs disponibles uniquement pour les Macs – Sketch en particulier – est l’une des raisons pour lesquelles les MacBooks sont des appareils essentiels pour notre équipe de conception. La manipulation de polices, les profils de gestion des couleurs et d’autres caractéristiques du système conçues pour le travail créatif font également une différence. En utilisant des MacBooks, nous évitons de forcer nos concepteurs à délaisser les appareils auxquels ils sont habitués dans les entreprises de conception et les programmes de conception d’interactions. On ne saurait trop insister là-dessus – pour attirer et embaucher des professionnels de la conception, nous devons nous assurer qu’ils disposent des outils créatifs dont ils ont besoin.

Intégration des outils modernes

Nous ne sommes pas la seule équipe du gouvernement canadien à utiliser des MacBooks, des ordinateurs portatifs Linux et d’autres appareils non standard pour faire du travail numérique de pointe. D’autres équipes gouvernementales numériques dans le monde ont également adopté cette approche – le National Cyber Security Centre du Royaume-Uni a publié Bring Your Own Device guidance, que le Government Digital Service du Royaume-Uni et un certain nombre d’autres ministères ont adopté.

Au-delà de nos équipes de produits, nous commençons aussi à utiliser des MacBooks pour notre personnel des communications, des politiques et des opérations internes, même si ces équipes ont tendance à utiliser plus souvent leurs appareils ministériels standard, puisque leur travail peut parfois comporter des documents protégés. Nous travaillons avec nos collègues de la Direction du dirigeant principal de l’information et de la division de la TI du SCT pour ouvrir l’accès aux outils de collaboration que nous utilisons tous les jours sur les appareils ministériels standard.

L’utilisation d’appareils non standard – les outils que notre personnel choisit d’utiliser – est une partie importante de nos efforts visant à créer un environnement habilitant efficace, où chaque personne peut être créative, productive et faire de son mieux. Nous aimerions connaître les approches adoptées par les autres équipes de conception et de logiciels du Ministère pour y parvenir – communiquez avec nous!