Sélection de la langue

Lire notre blogue /

Libérer le talent et 4 autres conseils pour changer le gouvernement

Après deux ans à bâtir le SNC, j’ai voulu partager quelques réflexions sur ce que j’ai appris. Avec l’aide de nos partenaires, nous changeons la façon dont le gouvernement conçoit et livre ses services. Néanmoins, le chemin à parcourir est long. Voici ce qui nous permettra d’y arriver :

Transformons le travail qui s’impose en ce qu’il y a de plus facile

Si nous souhaitons, par exemple, adopter l’infonuagique dès le commencement, l’achat de services infonuagiques devrait être aussi facile que l’achat de stylos. Si nous voulons que les personnes travaillent ouvertement, donnons-leur le pouvoir de gazouiller. Lorsque des gens disent « non », demandons pourquoi. Essayons de comprendre leur situation et de trouver ce qui conduira à un « oui ». Parfois, les « blocages » ne sont que des interprétations ou des pratiques de gestion, et non des politiques ou des lois.

Établissons une connexion entre les décisions et les personnes

Réduisons l’écart entre ceux qui prennent les décisions et ceux qui en subissent les conséquences. Le fait de voir un client peiner à utiliser un service peut nous enseigner davantage que des mois de breffage. Michelle Lattimore, l’une des premières partenaires du SNC en tant qu’ancienne directrice générale de l’expérience client à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, est très éloquente à propos de cette connexion avec les utilisateurs. Si vous êtes responsable d’un centre d’appels, allez passer un avant-midi là-bas pour écouter et apprendre.

Faisons de la culture une priorité

De nos jours, les prestations de services demandent aux équipes multidisciplinaires de s’attaquer à des problèmes complexes. L’apport des perspectives de chacun et le travail d’équipe font en sorte que la culture doit être au sommet de nos préoccupations. Soyons des leaders compatissants, créons des espaces permettant d’entendre chaque voix et défendons l’idée des « opinions fortes, mais ouvertes à évoluer ». Cela permettra de garantir un environnement de travail sain et respectueux.

Libérons le talent d’une façon nouvelle

Soyons créatifs dans la façon dont nous déployons les plus brillants esprits au gouvernement. Lorsque nous recrutons, essayons d’examiner les habiletés plutôt que les références, puis créons des parcours professionnels qui amènent les bonnes personnes à rester. Les échanges ou affectations temporaires constituent un mécanisme puissant pour attirer des gens à la fonction publique. N’ayez donc pas peur de les utiliser. De plus, ce n’est pas tout le monde qui souhaite déménager à Gatineau-Ottawa. Ainsi, vous gagnez à faire du télétravail une expérience enrichissante. Enfin, les grandes demandes de propositions peuvent être inaccessibles pour les petites organisations. C’est une bonne idée d’élaborer des petits contrats pour aider les petites entreprises, et de rectifier le tir plus souvent si nécessaire.

Note biographique : Pascale Elvas a été fondatrice et directrice principale du Service numérique canadien. En décembre 2018, elle a accepté un nouveau défi au Secrétariat du Conseil du Trésor. Elle met sur pied un secrétariat qui aidera 75 organisations et ministères à réviser leurs pratiques de collecte et d’utilisation des informations de genre et de sexe. Grâce à cela, le Canada pourrait devenir un leader mondial en conception de services inclusifs. Cette révision touchera à tout, de l’aspect numérique (interopérabilité et gestion d’identité) à la prestation de services (par téléphone, en personne et en ligne), en passant par les politiques sociales (quels renseignements sont vraiment nécessaires, et pour quelles fins sont-ils utilisés ?).