Sélection de la langue

Lire notre blogue

Remue-méninges en équipe durant la Semaine d’idéation : C’est peut-être une idée terrible, mais…

Imaginez-vous au travail, debout devant votre équipe, en train de dire la pire idée que vous ayez jamais eue. Cela vous rend-il mal à l’aise? Nous avons été conditionnés à ne présenter que nos meilleures idées. Mais dire les pires idées possible est exactement ce que j’ai demandé à mon équipe au cours de notre dernière Semaine d’idéation. Permettez-moi d’expliquer pourquoi cet exercice « farfelu » était en fait une très bonne idée.

Notre équipe de produits travaille avec Emploi et Développement social Canada pour améliorer le processus de demande de prestations d’invalidité du Régime de pensions du Canada (RPC). Nous venons de terminer une phase découverte de 12 semaines. En menant nos propres recherches et en analysant les statistiques et les études existantes, nous avons beaucoup appris au cours de cette phase. Comment pouvons-nous donc transformer l’information que nous avons recueillie en possibilités d’amélioration du service?

Nous avons décidé d’organiser une « semaine d’idéation » lors de notre dernier sprint de la phase découverte. L’objectif principal était d’amener l’équipe de produits à présenter quelques hypothèses que nous pourrions explorer dans la phase alpha.

Voici le plan de la semaine :

  • Jour 1 : Mettre l’équipe sur la même longueur d’onde Nous avons passé en revue toutes les données de recherche et les statistiques que nous avons recueillies, ainsi qu’une cartographie de parcours qui a été créée à partir de nos entrevues.
  • Jour 2 : Trouver des possibilités Nous avons organisé quelques jeux brise-glace pour mettre tout le monde dans l’ambiance d’un remue-méninges, y compris un jeu intitulé « La pire idée possible ». Nous avons ensuite utilisé la cartographie de parcours afin de déterminer quelles possibilités s’offraient à nous pour améliorer le processus de demande de prestations d’invalidité du RPC.
  • Jour 3 : Explorer les hypothèses possibles Chaque membre de l’équipe a réfléchi de son côté pour trouver une idée. Cela a permis à chaque voix et à chaque point de vue d’être entendus.
  • Jour 4 : Collaborer en équipe sur des idées Nous nous sommes tous réunis pour présenter nos idées et nous avons commencé à en discuter et à collaborer.

Il était important de bien organiser la semaine. Je voulais que toute l’équipe en arrive à un consensus sur ce qu’elle jugeait être une bonne approche pour la phase alpha — ce qui est difficile à faire lorsqu’il y a 15 personnes dans l’équipe. Une façon d’y parvenir était d’encourager tous les membres de l’équipe à participer et à se sentir à l’aise de poser des questions difficiles et d’exprimer leurs idées. Je suis tombée sur ce jeu brise-glace intitulé « La pire idée possible » et j’ai décidé de l’essayer avec l’équipe.

Fonctionnement

C’est très simple! Vous présentez un service que tout le monde connaît et aime. Pour notre activité, nous avons choisi Netflix. Ensuite, tout le monde essaie activement de penser à la pire expérience client possible pour Netflix. Et vous devez commencer en disant : « C’est peut-être une idée terrible, mais… »

Il a fallu un peu de temps pour que l’équipe commence, mais une fois partie, c’était étonnamment difficile d’arrêter. Voici quelques-unes des idées terribles que nous avons trouvées : « … et si tout le monde devait regarder la même émission en même temps? » « … et si vous ne pouviez voir que la fin des films? » « … et si un étranger au hasard choisissait ce que vous deviez regarder? » « … et si les films devaient vous être envoyés par la poste? »

Certains d’entre vous se souviendront peut-être que Netflix a commencé comme service de livraison de DVD par la poste! Bien sûr, peut-être qu’en rétrospective, ça semble être une idée terrible, mais c’est une idée qui les a motivés et qui leur a permis de pivoter, au besoin, vers la septième plus grande entreprise Internet au monde selon ses revenus. En vérité, il est rare que vous ayez une idée géniale la première fois. Il faut de nombreuses itérations, évolutions et perspectives pour arriver à quelque chose que les gens vont vraiment aimer. L’important est de ne pas avoir peur de commencer par quelque chose.

À la fin de la semaine d’idéation, nous avions quelques hypothèses que nous sommes impatients d’explorer dans notre prochaine phase de développement. J’ai hâte de tenir une autre semaine d’idéation au cours de notre phase alpha, cette fois avec du prototypage et des tests à basse fidélité. Tout comme les équipes sont censées grandir et apprendre, il en va de même pour le produit que nous construisons. Nous espérons que l’équipe se retrouvera avec quelque chose de différent d’ici la fin de la phase alpha, et probablement quelque chose de mieux que ce que nous avons commencé.