Sélection de la langue

Lire notre blogue /

Ce que j’ai appris en travaillant sur les opérations de recherche en conception

Il arrive souvent que les responsabilités d’un poste dépassent la description de poste. Nos valeurs et notre personnalité, les relations que nous construisons et notre approche au travail ont toutes une influence sur l’impact que nous avons et sur la direction qu’un rôle peut prendre.

Depuis mon arrivée au Service numérique canadien (SNC) en tant que chercheuse en conception en 2019, j’ai eu le privilège de travailler sur une vaste gamme de produits et de projets. Ce faisant, j’ai vu de mes propres yeux comment un rôle peut évoluer au-delà de sa description initiale, notamment lorsque j’ai réorienté mes efforts vers les opérations de recherche en conception. 

Et maintenant, en terminant mon séjour au gouvernement et avant de passer au secteur privé, j’aimerais profiter de l’occasion pour réfléchir à ce que j’ai appris de ce changement d’orientation, et surtout, ce que j’ai appris sur moi-même.

Un large éventail d’expériences

Quand j’ai commencé au SNC, je me réjouissais à l’idée d’apprendre et de développer mes compétences de recherche. Et c’est ce que j’ai fait en abondance. J’ai travaillé dans une équipe qui s’est associée à Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) pour comprendre comment les entreprises du Canada et de l’Union européenne (UE) obtiennent des contrats avec la fonction publique. Dans le cadre de ce projet, j’ai mené une revue de la documentation et une étude de journal avec plusieurs entreprises au Canada et dans l’UE. 

Dans d’autres équipes de produits, j’ai travaillé avec des chercheurs pour effectuer des tests de contenu dans une banque alimentaire à Ottawa, et j’ai interviewé des personnes aveugles et malvoyantes pour comprendre comment elles reçoivent des mises à jour et des rappels sur leurs services gouvernementaux.

Mais avec une équipe en pleine croissance et ma participation soudaine à des produits plus importants pour aider à faire face à la pandémie, mon rôle a évolué. Étant donné notre transition de la recherche sur le terrain à une stratégie de recherche entièrement décentralisée pour s’adapter aux nouvelles circonstances liées à la COVID-19, j’ai travaillé avec ma gestionnaire Mithula, chef de la recherche en conception, pour jeter les bases des opérations de recherche.

Opérations de recherche 

L’application Dovetail propose une définition des opérations de recherche que j’aime bien : « les rôles, les outils et les processus nécessaires pour aider les chercheurs à fournir et à accroître l’impact de leur métier dans une organisation. » Essentiellement, les opérations de recherche travaillent en coulisse pour aider les chercheurs à parler aux gens dans le cadre de leurs recherches, à comprendre les besoins du public visé et à déterminer la meilleure façon de leur rendre service. Les opérations de recherche, ce sont le recrutement des participants, la planification des entretiens de recherche, la gestion des outils, la rémunération équitable des participants et bien plus encore.

Notre petite (et puissante) équipe n’y avait aucune expérience. En règle générale, les personnes qui effectuaient la recherche s’occupaient également de toutes ces choses en arrière-plan. Cette approche fonctionnait bien et était même privilégiée, car elle donnait aux chercheurs la flexibilité, l’autonomie et les dispositions nécessaires pour prendre leurs propres décisions et se préparer à la recherche qui répondait aux besoins de leur équipe.

Cependant, à l’été 2020, la pandémie mondiale, le lancement imminent de l’application Alerte COVID et une équipe croissante de chercheurs nous ont poussé à jeter les bases d’une capacité centrale des opérations de recherche au SNC. 

En réduisant le chevauchement des efforts et en assurant une meilleure cohérence dans notre pratique de recherche pour nos utilisateurs, apporter le soutien nécessaire à nos chercheurs avait le potentiel de nous rapprocher de notre objectif organisationnel de changer le gouvernement pour mieux servir les gens. 

Ce que nous avons fait jusqu’ici

En repensant à nos démarches jusqu’à maintenant, je suis fier de nos premières réalisations. Nous avons : 

  • animé des ateliers avec des chercheurs pour connaître leurs besoins en matière d’opérations de recherche;

  • créé un inventaire des opérations de recherche pour comprendre l’état actuel de nos opérations et déterminer les questions prioritaires d’après leur incidence et degré d’urgence; 

  • parlé à des gestionnaires d’opérations de recherche en conception de l’ensemble de l’industrie UX afin d’obtenir de nouvelles perspectives; 

  • collaboré avec nos équipes des politiques et des opérations internes pour simplifier le processus de rémunération des participants à distance;

  • mobilisé divers organismes communautaires sans but lucratif à travers le pays pour nous aider à servir les francophones, les immigrants, les communautés autochtones, les aveugles et les malvoyants et de nombreuses autres communautés; 

  • testé de nouveaux processus d’opérations de recherche en appuyant les chercheurs travaillant dans l’équipe de l’application Alerte COVID en mettant l’accent sur le recrutement, la planification et la rémunération des participants; 

  • organisé une rencontre de la communauté de pratique de la recherche en conception pour parler de la manière de mener des recherches inclusives et à distance;

Je suis fière de mes contributions au lancement de ce projet au SNC et j’ai hâte de voir comment nous continuerons à développer cette discipline. 

Ce que j’ai appris sur moi

En travaillant à renforcer la capacité des opérations de recherche, j’ai appris que j’aimais travailler au croisement de la conception des services, de la recherche et des opérations. 

En organisant les événements du printemps et de l’automne avec Martha Edwards, une autre chercheuse en conception, je me suis rendu compte que servir et défendre les autres était une passion pour moi, que ce soit pour le public, la communauté de recherche ou l’organisme dans son ensemble. J’aime travailler en étroite collaboration avec des gens de tous horizons et je prends plaisir à communiquer en français et en anglais au travail. 

Enfin, j’aime le défi de gérer plusieurs priorités, même si cela demande de passer d’une tâche ou d’une conversation à une autre en cas de besoin. 

J’espère que ces réflexions résonnent avec vous et je vous encourage à revenir sur votre parcours de chercheur ou de concepteur : quelles sont les choses que vous avez apprises et accomplies depuis vos débuts qui ne figuraient pas dans la description de poste?

Je suis reconnaissante d’avoir fait partie d’une équipe qui m’a appuyée dans mes meilleurs efforts et qui s’est investie dans mes intérêts et mes compétences. Je vous souhaite de gagner en sagesse, de travailler avec de nombreuses personnes différentes et de participer à des projets qui continuent de vous surprendre au-delà de votre description de poste.