Sélection de la langue

Blogue

« Voir grand, commencer modestement »

Le Government Digital Service (GDS) du Royaume-Uni a une remarquable liste de dix principes de conception. Je me souviens encore de la première fois où je l’ai vue. On peut y lire « Commencez par les besoins des utilisateurs, pas par les besoins du gouvernement ». Oh mon dieu, me suis-je dit : il s’agit d’un vrai site Web du gouvernement du Royaume-Uni. C’est incroyable!

La semaine dernière, nous avons officiellement lancé le Service numérique canadien. Nous existons enfin, ce qui nous rend à la fois emballés… et un peu angoissés. Les gens ont accordé beaucoup de confiance à notre équipe pour nous permettre d’en arriver là. Alors que vous lisez ce blogue, vous nous accordez également votre confiance et nous aspirons réellement à en être dignes. Nous sommes ici pour améliorer les services gouvernementaux, et pour faire des essais et tenter de faire les choses différemment. Il y a bien des choses que nous ne réussirons pas du premier coup; nous espérons que vous nous direz lorsque nous ferons fausse route et que vous célébrerez nos réussites avec nous. Cette aventure s’annonce vraiment intéressante.

Apprendre des autres

Nos amis de Code for Canada ont publié un billet très intéressant pour souligner notre lancement, billet dans lequel ils mentionnent les avantages que nous avons de « ne pas être les premiers ». Les équipes numériques des quatre coins du monde s’échangent un grand nombre de ressources incroyables, comme les principes de conception publiés par GDS. Depuis plus de cinq ans, GDS tient un blogue phénoménal. Aux États-Unis, 18F et le US Digital Service ont tous deux d’excellents blogues, tout comme la Digital Transformation Agency de l’Australie. Le blogue des Services numériques de l’Ontario (en anglais) a été tout particulièrement inspirant lorsque nous préparions le terrain en vue de la création du Service numérique canadien. Nous avons pu profiter de leurs premières expériences au fur et à mesure qu’elles se concrétisaient.  

Le code de source libre développé et partagé par ces équipes constitue également une excellente ressource. Nous utilisons déjà les outils d’installation sur portable de 18F pour mettre en place nos ordinateurs de développement plus rapidement, et nous constatons que nous pouvons tirer profit des autres projets élaborés par ces équipes.

À la fin de l’année dernière et au début de cette année, notre équipe a parcouru le Canada pour rencontrer des membres de la collectivité de la technologie, des chercheurs universitaires, des représentants des gouvernements provinciaux et municipaux, des étudiants et des entrepreneurs. Nous voulions connaître leur opinion au sujet du gouvernement numérique. Leurs témoignages sur leur expérience à transiger avec le gouvernement et à utiliser divers services gouvernementaux ont été une source précieuse de renseignements et d’inspiration pour la création du Service numérique canadien. Vous pouvez lire ici tout ce qu’il y a à savoir sur ce que nous avons appris.

Faire du bon travail

Au bout du compte, nos réussites dépendent de notre capacité à présenter des projets qui font toute la différence pour la population. Commencer avec les besoins des utilisateurs, comme le dirait GDS, et élaborer des solutions numériques qui font en sorte qu’il devient plus facile, plus rapide et plus convivial d’utiliser les services du gouvernement. Nous avons le mandat d’établir un partenariat avec les ministères et d’établir des prototypes fonctionnels de services axés sur l’utilisateur, en plus d’aider à renforcer les capacités numériques et de fournir des conseils.

Au cours des prochaines semaines, nous vous parlerons davantage de notre approche. Nous sommes vraiment très heureux que des ministères aient déjà communiqué avec nous et ravis par la nature des projets potentiels en préparation.

Rester humble

Nous avons tous été ravis de constater autant de réactions positives à la suite du lancement du Service numérique canadien la semaine dernière. Voilà un an que nous travaillons à mettre l’équipe sur pied. Il est donc vraiment satisfaisant de voir nos efforts enfin porter fruit. Je crois qu’il est toutefois très important de garder à l’esprit que nous sommes loin d’être les premiers à innover sur le plan du numérique au gouvernement du Canada. La Boîte à outils de l’expérience Web a permis de créer plus rapidement et plus facilement des sites Web accessibles et adaptés aux appareils mobiles. L’équipe des OutilsGC élabore des systèmes de collaboration interne pour le gouvernement fédéral et a plus de 160 000 utilisateurs sur sa plateforme GCconnex de source libre. Tous les membres de la collectivité des développeurs de logiciels de la fonction publique utilisent la plateforme interne Gitlab pour collaborer et partager du code.

Ici et là dans l’appareil fédéral, certains fonctionnaires font du travail véritablement inspirant dans le domaine du développement et de la conception de logiciels et de l’analyse de données. Nous sommes heureux de mettre en lumière le travail formidable que font les autres, et de travailler et d’apprendre ensemble.

Au cours des prochaines semaines, nous utiliserons ce blogue pour vous parler de notre travail et des leçons que nous tirons à mesure que le SNC prend son envol. Si vous avez des commentaires ou des suggestions, nous serions heureux de les entendre! N’hésitez pas à communiquer avec nous que ce soit par Twitter ou par l’intermédiaire d’un membre de notre équipe.