Sélection de la langue

Lire notre blogue /

Nous aimons les bons défis

L’été dernier, le gouvernement fédéral a réuni des chefs de file de l’industrie canadienne pour aider à orienter les stratégies économiques du Canada. L’un de ces groupes, soit la Table sur les industries numériques qui était présidée par le président-directeur général de Shopify, Tobi Lütke, a examiné la façon dont le Canada pourrait devenir un chef de file du numérique. Son rapport, publié en septembre 2018, présente une vision audacieuse du Canada en tant que société numérique.

L’une des recommandations qui y est formulée interpelle particulièrement notre équipe : que le gouvernement du Canada rende tous les services gouvernementaux disponibles en ligne d’ici 2025. « Plus besoin de se rendre dans les immeubles de bureaux, de faire la file ou d’envoyer des documents par la poste. »

Cela fait un peu plus d’un an maintenant que je me suis joint au Service numérique canadien (SNC). Le SNC s’associe à des ministères de l’ensemble du gouvernement fédéral pour concevoir et mettre en place des services destinés au public, et ainsi aider à assurer au gouvernement une prestation axée sur le numérique qui répond aux attentes d’aujourd’hui des Canadiennes et des Canadiens. En tant qu’équipe ayant le mandat de fournir des services gouvernementaux faciles à utiliser, rapides et fiables, la vision de la Table nous interpelle. C’est un objectif audacieux et opportun.

En novembre, à la conférence FWD50, le SNC a accepté de relever le défi de considérer la question suivante : que faudrait-il pour que le gouvernement du Canada offre ses services au public sous forme numérique d’ici 2025? Dans le cadre du mandat du SNC qui consiste à fournir des conseils au gouvernement sur la prestation de services numériques, nous vous partageons le commencement d’une feuille de route vers cet objectif : Offrir des services numériques d’ici 2025. Les fonctionnaires dans l’ensemble du gouvernement travaillent à l’amélioration de la prestation des services numériques, mais les efforts déployés jusqu’à maintenant n’ont pas été suffisants. Nous devons donc faire tourner le vent pour qu’ils l’aient dans les voiles.

Ce document marque le début d’une conversation plus vaste, et nous avons hâte de travailler avec vous tous. Lisez-le aujourd’hui et dites-nous ce que vous en pensez.